Ville d'Arras, capitale d'Artois

Bienvenue dans la capitale artésienne

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Guide]Les maladies: les reconnaître, les soigner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosa de Leffe



Nombre de messages : 37
Localisation : Arras
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: [Guide]Les maladies: les reconnaître, les soigner   Mar 25 Juin - 21:25















    "Je suis maladeuh !! Complètement maladeuh !!!" Comme le chantait un célèbre troubadour et malgré toutes nos recommandations, vous voilà tout de même malade et prêt à chanter partout ce petit refrain si entraînant (si votre estomac vous en laisse le temps). 
    La prochaine fois, c’est sûr, vous serez plus attentif, mais puisque le mal est fait, que la maladie s’est installée, voici de quoi éclairer votre lanterne.
     


    Manifestation de la maladie 
    Faisant fi de tout danger et prenant votre courage à deux mains, vous venez de traverser l’allée du marché, juste derrière un vieux bonhomme toussant et crachant. Sans que vous le sachiez, vous venez d’être contaminé. La maladie est là, encore invisible, s’installant doucement dans votre organisme durant ce que l'on appelle la "période d’incubation". Non vous n'êtes pas en train de couver un oeuf dans l'espoir qu'un poussin en surgisse, vous vous en rendriez compte de toute façon, mais votre corps lui couve bien quelque chose. À l'intérieur ça s'agite, ça s'affole... 

    Jusque là, vous ne sentez rien, vous ne voyez rien et vous êtes encore tout à fait capable de labourer votre champ ou vider quelques chopines à la taverne. 
    Jusqu'au moment où… 
    La maladie se manifeste, enfin. Et souvent au moment qui vous arrange le moins ! 



    • C’est la crise docteur ? 
      Pour sûr, ça l'est. C’est même plutôt une série de crises qui apparaissent par vagues successives ; une crise principale, la plus forte, suivie par la suite d’une série de crises secondaires, beaucoup moins puissantes mais bien aussi embêtantes. 

      La crise principale intervient au début de la maladie. Elle ne se manifestera dans votre corps qu’une seule fois, pour un temps plus ou moins long, mais généralement entre quatre et six jours suivant la nature de la maladie qui vous assaille. Une seule fois, mais vous risquez de vous en souvenir longtemps tant à cause de sa durée que de son intensité... 

      Les crises secondaires, quant à elles, se manifesteront aléatoirement, en fonction de la nature de votre maladie, et seront beaucoup moins intenses et dureront bien moins longtemps. Mais de par leur répétition, elles n'en seront pas moins contraignantes... 

    • C’est bien beau de parler de crise, mais qu’est-ce-que c’est ? 
      Une crise est la manifestation de deux symptômes parmi les six principaux que nous avons vus sur une autre fiche (si si, souvenez-vous, c’est quelque part dans votre mémoire !). Suivant votre maladie, les symptômes changeront, et leur intensité également. 

    • L’effet "crise" 
      On ne va pas tout vous répéter en détail, mais qui dit crise, dit symptôme, qui dit symptôme dit ... tout plein de répercutions sur votre santé, vos fais et gestes, et parfois votre humeur. 
      En période de crise vous pourrez être amené à ne plus pouvoir vous déplacer, vous serez obligé de devoir manger plus que d’ordinaire pour ne pas perdre vos forces ou devenir fou, vous risquez de ne plus avoir la force de vous lever pour travailler dans votre champ... Que de choses réjouissantes ! Mais rassurez vous, tout ceci n’est que temporaire. 

    • Même pas mal ! 
      Si vous êtes de ces personnes détestants les médecins, vous pouvez tenter d’attendre tranquillement en serrant les dents, que la crise passe d’elle-même. Les symptômes finiront par s’atténuer, la crise disparaîtra ... jusqu'à la prochaine ! 
      Car n’allez pas croire que vous êtes guéri ! Ouh que non ! Disons plutôt que la maladie vous accorde quelques moments de répit. Et oui, elle peut parfois être "gentille"... 

      Mais attention, ce n’est pas parce que vous avez eu une crise avec deux sortes de symptômes que la prochaine fois ce seront les mêmes. Ne pensez pas que, si vous êtes malades, vous ne pourrez pas attraper une autre maladie, bien au contraire. 
      Dorénavant vous êtres vulnérable... Une seconde maladie peut très bien sommeiller en vous, et se déclencher sous forme de crises qui suivront les premières ... ou qui s'ajouteront à elles ! 

      Voilà pourquoi il est très important que, dès les premiers symptômes, vous alliez consulter un médecin. Et avec le sourire si possible, ce sera encore plus agréable !




    Connaitre sa maladie et se soigner 
    Crise après crise vous n’en pouvez plus ! Vous ne parvenez plus à dormir, à manger, à travailler. Et le pire de tout : vous ne parvenez même plus à boire votre petit verre quotidien en taverne. Horrible... 
    Une seule solution : prendre rendez-vous chez un médecin. Le vôtre, celui d'un ami, le premier du coin, n'importe lequel mais allez-y. 

    Pour cela, rien de plus simple. 
    Il vous suffit de faire un tout petit effort, et de vous rendre sur la grande place, juste à côté du marché. Là vous trouverez un panneau d'affichage qui vous indiquera les noms des médecins disponibles dans votre bourgade. 

    Si la liste est vide (ça arrive !), rendez-vous dans le centre médical de votre province (si celle-ci en possède un), renseignez vous auprès de votre maire, ou bien consultez la liste des médecins tenues par l'Hostel-Dieu de Paris dans la salle Saints Cômes et Damien. 

    Après toutes ces démarches, vous venez enfin de trouver votre bonheur. 
    Vous avez maintenant le choix entre deux consultations : 

    1. La consultation normale : cette consultation, la moins chère il faut l’avouer, permettra au médecin de connaître vos symptômes et leur intensité. Il pourra alors vous donner une potion pour les soulager. À vous d'espérer qu'il ne se trompe pas dans les dosages... 
    Mais attention ! Cette potion ne fera que soulager vos symptômes. Elle ne vous guérira pas ! 

    2. La consultation poussée : cette consultation, un peu plus cher, permettra au médecin de connaître vos symptôme (et là vous vous dites : "Mais c'est pareil qu'au-dessus ?!" Presque...), mais également d’en faire la combinaison pour connaître votre maladie (tadam !!). 
    A l’issue de cette consultation, si vous en sortez indemne, le médecin pourra donc fabriquer une essence curative, non pas pour vous donner une force surhumaine ou pour attirer à vous toutes les femmes/tous les hommes du Royaume, mais bien pour vous soigner complètement de cette maladie. 

    Bien entendu, n’essayez pas de jouer les apprentis mires en tentant de prendre une potion ou une essence curative sans demander l’avis de votre médecin. Vous risqueriez d’avoir de mauvaises surprises... 
    Et souvenez-vous : l’essence curative, c'est pas automatique !









    L’Ostel Dieu de Paris 





















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maisonharlegnan.forumactif.com/
 
[Guide]Les maladies: les reconnaître, les soigner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Le charpentier
» [Guide]Du niv.0 au niv.2
» [Guide]Le prestige
» coulisseau et son guide
» [Guide]Du métier d'avocat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville d'Arras, capitale d'Artois :: Batîments d'Arras :: Hospice-
Sauter vers: