Ville d'Arras, capitale d'Artois

Bienvenue dans la capitale artésienne

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Guide] Les maladies: Propagation et Protection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosa de Leffe



Nombre de messages : 37
Localisation : Arras
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: [Guide] Les maladies: Propagation et Protection   Mar 25 Juin - 21:27















    Les maladies, terrible invention d’Aristote pour punir les hommes faibles que nous sommes et nous rappeler par la souffrance notre condition misérable et aussi, tant qu’à faire, partager cela avec le voisin ! 
    Contrairement aux idées reçues, les épidémies ne s’arrêtent pas aux frontières, pas plus qu’elles n’épargnent les notables ou les érudits. Du pauvre hère au Duc, de l’enfant au vieillard, du soldat à la fille de joie, tout le monde peut être confronté un jour à une épidémie. L’important est donc de savoir comment s’en protéger.
     


    Propagation de la maladie 

    Sans que l’on sache encore très bien pourquoi et surtout comment, la maladie se propage d’une personne à une autre et de façon très rapide et invisible. 
    Ce que l’on sait par contre c’est qu’il existe deux façons de voir la maladie se propager. 

    En premier lieu de manière ponctuelle. Lorsqu'un malade se rend dans un lieu public, la maladie le suit tel un fidèle animal de compagnie pour se propager dans le lieu visité durant quelque temps ; de ce fait, si d’autres personnes saines se rendent dans ce même lieu durant le laps de temps "critique", elles peuvent à leur tour contracter la maladie. 
    Et, bien que cela semble logique, il s'avère tout de même nécessaire de préciser que plus le nombre de malades dans un lieu donné est élevé, plus le risque de contracter miasmes et autres exhalaisons viciées est lui-même en nette hausse. 

    Mais la maladie peut également se propager naturellement, dans un lieu, dans une famille, au sein d’un groupe de la même manière que dans un lieu public si parmi les personnes présentent se trouve un malade. Seulement là pas de notion temporelle, c'est quitte ou double... 
    Ainsi si, sur un bateau, un membre d’équipage ou un passager est malade, il y a un risque élevé pour que tous les membres du navire se trouvent malades à leur tour. Pareillement au sein d’une armée, d’une famille unies par les liens du mariage, voire même...au sein d’une prison. 
    De quoi blâmer vos compagnons de voyage, votre épouse/époux, ou vos compagnons de cellule... Quoi de mieux pour renforcer les liens entre les hommes ? 


    Se protéger 

    Ces maladies ne se voient pas, ne se sentent pas, sont silencieuses...Et pourtant elles sont là, prêtes à s’installer dans notre corps à notre insu. 
    Si dorénavant vous avez peur de tout ce qui vous entoure et que vous ne souhaitez plus sortir de chez vous, rassurez-vous, cette réaction est on ne peut plus normale. 

    Il n’existe pas beaucoup de solutions pour se protéger d'une maladie. Inutile donc de se gaver de potions en prévention, ni même de se rendre aux laudes tous les matins, encore moins de vous promener avec le grigri de votre grand-mère. Vous feriez certes le bonheur des médecins, des prêtres et...de votre grand-mère, mais cela ne vous avancerait pas à grand-chose. 

    Cependant, nous pouvons vous donner quelque conseil pour éviter au mieux de vous exposer inutilement aux épidémies. 



      I- Les lieux publics 

      Comme nous l’avons expliqué un peu plus haut, les lieux publics sont un endroit où la maladie aime à se propager, et à stagner durant un laps de temps plus ou moins court. 

      Le marché. 
      Endroit particulièrement prisé des maladies, il s'avère aussi que c'est un passage obligé pour chaque habitant de notre bon royaume, et ce chaque jour. Préférez donc vous y rendre aux premières lueurs du jour, quand les étals sont encore bien garnies et les allées vides, ainsi vous ne risquerez pas d'y rencontrer une personne infectée. Enfin, presque pas... Tout dépend des rapports que vous entretenez avec Dame Fortune. 

      La mairie. 
      Et plus particulièrement les panneaux d'affichage où, chaque jour, sont affichées les offres d’emplois. 
      Des affichettes que ceux et celles voulant louer forces et compétences vont consulter chaque jour qu'Aristote fait. Et si la maladie n’empêche pas de travailler, c’est un lieu fortement propice à la contamination. Imaginez une personne malade, toussant tel un beau diable sur son petit bout de parchemin... Parchemin qu'elle affichera par la suite, tapissé de glaires, à la vue de toutes et de tous, et surtout à portée de main de tout intéressé. 
      Préférez donc les petites annonces du matin à celles données au milieu de la journée, ou si vous le pouvez, travaillez dans votre champ ou échoppe afin d’éviter d’être touché. 

      L’église. 
      Si vous pensez qu’en restant dans l’église la maladie vous épargnera, et bien détrompez vous... Ce lieu pourtant sacré devient tout aussi dangereux en période d’épidémie. Privilégiez plutôt la prière et les supplications à Aristote depuis votre demeure. 

      Les tavernes. 
      Mieux vaut s’abstenir, pendant quelque temps, de fréquenter ces endroits conviviaux et plaisant où chacun aime à se retrouver autour d’une bonne choppe. Car, comme vous le savez maintenant, tout lieu où la promiscuité est forte est à bannir. Et côté promiscuité, les tavernes ne sont pas en reste ! 


      II- Les déplacements 

      Vous avez prévu un long voyage sur les routes du Royaume ou un simple déplacement pour la foire ducale, mais sur votre chemin vous devez traverser une ou plusieurs zones touchée(s) par une épidémie. Mieux vaux alors remettre votre déplacement à plus tard ou changer votre itinéraire pour éviter la contagion. 
      De plus, si vous tombez malade au milieu de votre voyage vous pourriez vous retrouver coincé pour quelques temps, jusqu'à ce que la crise symptomatique passe et que vous puissiez à nouveau de vous lever et marcher. 
      En cas d'épisode épidémique avérée, évitez donc les déplacements, sauf en cas d'extrême urgence. 


      III- Les armées et groupes 

      Tout comme pour les déplacements et les lieux publics, l'armée reste une principale source de contagion, la proximité des personnes la composant favorisant à l’extrême la propagation de la maladie. Qui plus est, les déplacements massifs que les armées entraînent permettent une propagation rapide et bien souvent inévitable. 

      Si vous êtes soldats ou en armée, mieux vaux vous faire porter pâle et rester bien au chaud à l’infirmerie dès les premiers symptômes. Même s’il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà contaminé vos frères d’arme, entre nous soit dit... 

      Si vous voyagez en groupe, mieux vaut vous séparer si vous arrivez dans une zone touchée par la maladie. Si l'un de vous tombe ainsi malade, il ne pourra pas contaminer le reste du convoi. 
      L'union fait la force, à ce qu'il paraît. Mais dans cette situation, oubliez vite cet adage ! 


      IV- L’université 

      Rien n'a encore été prouvé quant à la possible contagion au sein d'une université. Mais il serait peu logique de croire que la maladie puisse être stoppée par les portes du savoir. Ça serait super poétique, mais assez inconscient. Il semblerait donc que, tout comme les érudits de tous poils, la maladie aime à se prélasser les bancs universitaires. 

      Nous recommandons donc aux étudiants, si l’université n’a pas été fermée par décret ducal ou comtal, de privilégier les rangs près de la fenêtre, d’éviter les places près des cheminées, et d’éviter les premiers rangs. Si vous avez en tête l'image d'un monticule humain se formant dans le coin à gauche au fond de la salle, nous aussi. 
      Pour les professeurs, n’hésitez pas à porter un masque de la marque "Piaf", il pourra vous être d'un grand secours ! 

       

      Petit message de notre sponsor : "Piaf ! L'élégance et la beauté pour ceux et celles qui souhaitent se protéger ! A partir de dix écus, vous pouvez faire l'acquisition de nos superbes masques aux lignes animales. Finies les maladies, finie la souffrance, restez en bonne santé et à la pointe de la mode ! Nos masques peuvent se trouver en divers coloris, du blanc pour les mariages, au rouge pour les bouchers, ou encore sertis d'or et de diamants pour nos plus riches clients. N'hésitez plus !".





    L’Ostel Dieu de Paris 





















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maisonharlegnan.forumactif.com/
 
[Guide] Les maladies: Propagation et Protection
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Le charpentier
» protection d'hivernage essais
» [Guide]Du niv.0 au niv.2
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville d'Arras, capitale d'Artois :: Batîments d'Arras :: Hospice-
Sauter vers: